AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SEMs TomTom : GO + ONE + RIDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fanfan
Invité



MessageSujet: SEMs TomTom : GO + ONE + RIDER   Jeu 9 Nov - 19:04

1. Introduction

--------------------------------------------------------------------------------
On ne présente plus TomTom qui a été un précurseur de la navigation assistée par GPS dès 2002 avec TomTom Navigator sur PocketPC puis SEM (système embarqué mobile) avec l'annonce du GO au CeBIT 2004 au prix alors "plancher" de €800 quand la concurrence commençait à €1200. La gamme s'est étoffée en 2005 avec les GO 300, 500 et 700, voir ici pour plus de détails et en cette fin d'année 2005, le ONE et le RIDER apportent un nouveau format et le puissant chipset SiRFstarIII. Cet article va comparer le TomTom GO500, le ONE et le RIDER pour voir ce qu'ils ont en commun et ce qui les séparent.

2. En commun un logiciel convivial et efficace

--------------------------------------------------------------------------------
Leur principal point commun c'est bien sûr le logiciel TomTom Navigator qui a bien évolué depuis sa première apparition en 2002. Vous retrouverez un historique complet dans cet article proposé au moment du lancement de la version 5 au printemps.

Revenons sur ses points forts et ses points faibles :

+ Un confort d'utilisation inégalé :
c'est le point fort de TomTom, une interface très réactive faite de larges icônes compréhensibles de tous et un affichage d'une grande fluidité, en 2D comme en 3D. Ça paraît simple, mais quand on a besoin de trouver son chemin, il est important de ne pas avoir à naviguer dans des menus compliqués et lents et d'obtenir un itinéraire le plus rapidement possible. A noter que sur le RIDER, un menu simplifié de navigation à 4 icônes est présent dès que l'on se déplace

+ Des fonctionnalités riches :
bonne nouvelle, la simplicité d'utilisation qui ravira le débutant ne se fait pas au détriment des fonctionnalités, qui plus est évolutives pour satisfaire ceux qui veulent expérimenter. Toutes les principales options sont présentes, itinéraires alternatifs (trafic, automatique, manuel route, manuel distance), visualisation de trajet (aperçu carte, feuille de route, pas à pas visuel), recherche de POIs le long de son trajet (pas uniquement à vol d'oiseau), intégration des informations trafic via GPRS (nécessite téléphone Bluetooth voir ci-dessous) avec visualisation complète des incidents, météo gratuite via GPRS, importation de POIs personnalisés (voir détails), alertes POI personnalisables (voir détails), menus personnalisables, voix personnalisables, etc...tout y est, ou presque !


- Des points à améliorer : eu égard au confort d'utilisation général, plus que des "moins" ce sont des points à améliorer qu'il peut être intéressant de connaître avant l'achat

-Estimation de temps de trajet pessimiste de 15 à 20% : peu gênant pour les trajets urbains, ça l'est nettement plus quand un trajet de 4 heures est donné pour 5 heures. Depuis la v4, il n'est plus possible de modifier les vitesses par type de route pour corriger ce problème

-Affichage 3D optimisé pour les trajets urbains : si une vue rapprochée est utile en ville, on préférerait voir "plus loin" sur autoroute pour anticiper les trajectoires, ce n'est pas possible avec TomTom qui s'il permet de dézoomer revient à un niveau de zoom faible automatiquement, Navigon fait mieux dans le domaine


-Mode itinéraires avec étapes : l'exception qui confirme la règle, autrement dit on reste perplexe devant cette fonction difficile à comprendre et utiliser alors que tout le reste est bien pensé. En plus d'être déroutant, il n'y a pas d'optimisation des étapes comme sur le Magellan RM800. Pas d'optimisation sur les logiciels Navigon non plus, mais la programmation d'itinéraires à étapes est beaucoup plus intuitive


-Source des infos trafic : on a vu que l'interface trafic était très réussie, mais l'acquisition des données impose l'utilisation d'un téléphone Bluetooth et de communications GPRS. Si la configuration est bien prise en charge par le logiciel, on peut quand même regretter l'absence d'option de réception des infos trafic via un module FM comme le proposent le Navman 550, le Mio 268/269 ou le Novogo V50. Certes le GPRS est plus flexible que le RDS, mais à ce jour les informations diffusées par TomTom et obtenues auprès de Médiamobile sont identiques à celles diffusées sur France-Inter par...Médiamobile

-Les cartes de navigation : abordons un point qui revient souvent dans les forums, la qualité des cartes utilisées par TomTom. Il y a deux acteurs sur le marché des cartes de navigation routière, Navteq et TeleAtlas (voir le glossaire du GPS pour plus de détails) et TomTom utilise TeleAtlas sauf sur le Rider. A mon sens, les deux bases sont actuellement d'une qualité comparable, mais ne sont malheureusement pas parfaites pour des raisons faciles à comprendre vu la taille du réseau routier français et européen. On ne compte plus les messages s'inquiétant d'une erreur ici ou là, la crainte naturelle de l'utilisateur étant de faire les frais d'une erreur au mauvais moment. Rassurons tout le monde, si on ne peut exclure la présence d'une erreur de temps en temps à la fois chez TeleAtlas et Navteq, globalement ça fonctionne plutôt bien et il n'y pas lieu de "perdre confiance" dans le guidage proposé qui mènera à bon port à tous les coups, même si dans certains cas ça passera par des chemins détournés


-Absence d'ordinateur de Bord : A l'instar des autres solutions venues des PDAs, les TomTom ne possèdent pas de fonction "ordinateur de bord" pour indiquer la distance parcourue, le temps de trajet ou la vitesse moyenne, une fonction de base pourtant et présente sur les GPS portables depuis plus de 10 ans, ceux qui veulent ce type d'information devront regarder du côté des SEMs Magellan ou Garmin

-Recherche de POIs parfois laborieuse : La recherche de POIs se fait par catégorie, pas très pratique quand on il faut les faire défiler ou qu'elle n'est pas évidente, les Magellan et Garmin font mieux en permettant une recherche de POIs toutes catégories confondues


En conclusion, c'est presque un sans faute sur la partie logicielle, très optimisée pour les trajets urbains qui bénéficieront de la réactivité de l'interface et de l'affichage et fonctionnelle sur les longs trajets même si la concurrence fait mieux sur certains points évoqués ci-dessus.


--------------------------------------------------------------------------------

3. Partie matérielle : des objectifs différents

--------------------------------------------------------------------------------

Si les fonctionnalités de base restent les mêmes, les GO 300/500/700, le ONE et le RIDER s'adressent à des cibles différentes. Bien sûr, pour le RIDER c'est un type d'utilisation, moto ou scooter, alors que pour le ONE c'est l'entrée de gamme à €399. Les GO 300/500/700 lancés en début d'année sont dans une situation plus délicate, surtout le le 300 qui n'a plus véritablement de raison d'être face au ONE, vendu €100 de moins et équipé du chipset SIRFstarIII plus puissant.


Passons en revue les principaux points qui les différencient et les rapprochent

-Le format - HP, support, autonomie :

Rondeurs plaisantes pour les GO 300/500/700 qui leurs permettent de disposer d'un puissant haut-parleur avec des voix qui ne saturent pas, ce qui peut arriver sur le ONE. Le socle comprend une connectique propriétaire pour une bonne intégration des cables d'alimentation et d'antenne. Le ONE et le Rider sont plus anguleux et le support simple du ONE ne permet pas de camoufler l'alimentation. Le RIDER disposera d'un support voiture début 2006 mais sans haut-parleur, voir détails et il est fourni avec les pièces nécessaires à une installation sécurisée (voir ce premier retour). Etanchéité oblige, pas de haut-parleur sur le RIDER qui est fourni avec une oreillette Bluetooth. Autre avantage du volume, la possibilité d'intégrer une batterie plus importante, 2200mAh pour les GO contre 1350 pour le ONE avec une autonomie qui passe d'environ 5 heures à 2h30. Avantage au ONE pour le transport dans sa poche !

-La réception GPS :

Le ONE et le RIDER sont "motorisés" par le puissant chipset SiRFstarIII qui améliore le confort d'utilisation global du GPS en permettant notamment des acquisitions de position plus régulières moins dépendantes de l'environnement, mais derrière un pare-brise athermique il faudra prévoir une antenne externe pour les situations difficiles (zone urbaine dense, sortie de parking, etc...) Ainsi, si le G0 500 (SiRFIIXtrac) fait jeu égal avec le ONE après réinitialisation (Cold Fix) sur autoroute avec vue dégagée (entre 45 et 60 secondes), en ville, si le ONE reste, sauf exception, dans cette même fourchette de temps, le GO 500 varie entre 2x et 3x ces temps, ce qui peut être très pénalisant. En tests statiques en intérieur, le RIDER fait légèrement mieux que le ONE grâce à son antenne plus volumineuse. Certains se souviendront que les GO 500 et 700 ont un module ASN (puce accéléromètre) qui n'a jamais convaincu et dont le ONE et le RIDER se passent très bien d'après mes tests. Rappelons aussi que les GO v1/300/500 et 700 ont parfois des problèmes de calage en zone urbaine rarement rencontrés sur d'autres systèmes SIRFII et qui n'ont jamais été bien expliqués; probablement des interférences internes car l'utilisation d'une antenne externe règle le problème. Pour un tour d'horizon complet sur la qestions de la réception GPS, n'hésitez pas à consulter le dossier chipsets GPS

-Les Ecrans -

Point commun pour ce qui est des écrans, malgré une couche anti-reflet rajoutée depuis le GO v1, ils sont toujours aussi peu lisibles en plein soleil, contrairement au Garmin i3 ou au Medion PNA300, voir ci-dessous. En voiture on peut jouer avec les ombres, à moto ça risque d'être plus difficile


-Téléphone Main-libre :

une fonction pratique pour téléphoner en voiture proposée sur les GO 500 et GO 700 et sur le RIDER via l'oreillette. Une oreillette filaire ou Bluetooth ou un kit allume-cigare vous permettront d'utiliser votre téléphone bluetooth en main-libre sans passer par le GPS si vous optez pour le ONE.


-Connectivité et accessoires :

que de la connectique standard, pour l'alimentation (jack "type iPaq" 4mm, y compris pour l'oreillette BT qui utilise un connecteur propriétaire en version Globalsat BT818), la connexion à un PC (miniUSB) pour une reconnaissance comme un disque externe sur un PC. Le ONE dispose d'une prise antenne externe au format MCX. Les GO 500 (option) et GO 700 disposent d'une télécommande très bien réalisée et dont on ne peut rapidement plus se passer. On notera aussi que le ONE et le RIDER fonctionnent avec une carte SD de 2Go (test avec Maxell), alors que les GO v1/300/500 sont limités à des cartes de 1Go


-Configuration cartes de navigation :

Ca se complique un peu avec des configurations multiples. Cartes France TeleAtlas pour le GO 300 (version 2005.1) et le ONE (version 2005.2), cartes PLUS pour le GO 500 (carte France détaillée+routes principales d'Europe MRE "superposées"), carte Europe détaillée en continu pour le GO 700, cartes Navteq pour le RIDER en configuration pays uniquement. Tous ces modèles peuvent utiliser les cartes optionnelles "Maps of Western Europe" découpées en pays et pays+MRE, pour des éléments supplémentaires sur une comparaison Navteq/TeleAtlas, voir le glossaire du GPS.


4. Conclusion
--------------------------------------------------------------------------------
Cette famille de SEMs est clairement une belle réussite et conviendra au débutant comme à l'utilisateur expérimenté qui souhaite disposer d'un GPS disponible à tout moment. Reste à choisir la configuration, choix facile pour les motards, pour les autres il faudra choisir sa configuration de cartes de navigation et les fonctionnalités. Un seul regret peut-être, l'absence de fonctions multimédia et de possibilité de "personnalisation" comme sur les SEMs WinCE4.2 type Mio ou Medion. L'avantage c'est qu'on pourra se reserver "son TomTom" pour la navigation et explorer d'autres pistes pour distraire ses passagers, lecteurs MP3, DVD, Consoles, etc...
Revenir en haut Aller en bas
 
SEMs TomTom : GO + ONE + RIDER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VENDS SUPPORT + CHARGEUR gps voiture auto TOMTOM RIDER v1
» Installation câble Tomtom rider sur batterie
» tomtom rider
» Support Tomtom Urban rider pour RT 2010
» Vends GPS TomTom Rider 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Technique-Auto :: 
Systeme GPS
 :: Les différent systeme GPS
-
Sauter vers: